ENOV, cabinet d’études marketing et innovation

Photo de l'article tendances du marché des objets connectés
Objets connectés : les consommateurs séduits mais…

Tendances du marché des objets connectés en France

Alors que les chiffres des ventes de Noël n’ont pas tenu leurs promesses pour bon nombre d’enseignes et de marques, les objets connectés se sont eux largement fait leur place sous le sapin… Enov s’est intéressé à l’engouement des Français pour ces dispositifs sur la période des fêtes de fin d’année et à leur place actuelle sur le marché de l’hexagone. Alors quelles tendances du marché des objets connectés en France ?

Cliquez sur l’image pour accéder à l’infographie complète

Bien implantés sur le marché français

Les objets connectés semblent s’être fait une place sur le marché de l’hexagone. En effet, 98% des Français déclarent en avoir déjà entendu parler et 40%, en posséder un.

Un incontournable de Noël 2018

Les consommateurs français sont 61% à reconnaître qu’ils auraient aimé trouver l’un de ces devices au pied du sapin le 25 décembre.
Cet engouement a par ailleurs généré 1 500 000 recherches sur Google durant le mois de décembre, soit +116% par rapport aux moyennes mensuelles de janvier 2018 et novembre 2018.
Les objets connectés ont également été au centre des conversations du web pendant les fêtes puisqu’on y retrouve +297% de mentions entre les 24 et 26 décembre par rapport à la moyenne quotidienne de décembre 2018.

2 catégories sortent du lot : les montres connectées et les assistants vocaux

Parmi toutes les conversations autour des objets connectés, deux catégories semblent se démarquer.
Les montres connectées représentent la catégorie qui a généré le plus de « buzz » à Noël. En tête, on y retrouve Apple, Samsung, puis Fossil suivi de Huawei. Pas étonnant donc que Google se soit offert la technologie de montre connectée de Fossil.

Graphique des recherches Google, mentions et sentiment net des montres connectées

Les assistants vocaux ont quant à eux toujours le vent en poupe, portés par les deux géants de la catégorie. Et c’est Google Home qui remporte la bataille de l’attention à Noël en surpassant Amazon Alexa avec près de 2,5 fois plus de recherches et de mentions sur le web.

Graphique Recherches Google, mentions et sentiment net pour Google Home et Amazon Alexa

Au-delà d’une (r)évolution, c’est l’aspect pratique qui séduit

C’est bel et bien une révolution qui s’opère à travers ces technologies connectées puisque 81% des Français s’accordent à dire que ces objets vont changer notre manière de vivre. Et pourtant, c’est encore l’aspect pratique qui prévaut !

En effet, le premier intérêt exprimé pour les objets connectés est de faciliter le quotidien (42%) et de faire des économies d’énergie (28%).

Graphique de l'intérêt des objets connectés selon les Français

Bien que ces dispositifs soient relativement coûteux, ce n’est pas le prix que les consommateurs regardent en priorité. Ainsi, les critères les plus importants à l’achat sont l’utilité du device (38%) et sa facilité d’utilisation (25%), devant le rapport qualité/prix (23%).

Podium des critères les plus importants à l’achat d'un objet connecté

Une valeur ajoutée indiscutable mais des réserves toujours bien présentes

Si les consommateurs semblent donc conquis par les objets connectés, ils n’en émettent pas moins des réserves quant à la protection de leurs données personnelles. En effet, après les vagues de scandales qui ont frappé les Gafa, les Français sont de plus en plus au fait des dérives potentielles des nouvelles technologies, et ils s’en méfient. Ils sont ainsi 74% à déclarer que la problématique de sécurisation de leurs données peut être un frein à l’achat des objets connectés.

Bien plus que de convaincre le consommateur sur la praticité de l’objet, les marques ont donc un rôle à jouer sur la réassurance en matière de protection des données. Et ce sujet va évidemment bien au-delà des objets connectés. Un travail sur la confiance et la transparence serait-il davantage prioritaire que la R&D en 2019 ?

* Correspond à la différence entre le pourcentage des mentions positives et le pourcentage des mentions négatives.

Méthodologie hybride :
Volet quanti : étude réalisée online, du 7 au 10 janvier 2019, auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 répondants
Volet Social Intelligence : Analyse qualitative & quantitative menée en décembre 2018 sur les réseaux sociaux, les forums et les blogs media

RECEVOIR L'ÉTUDE COMPLÈTE

Contact chez Enov Research

Baptiste Jacquiau

Directeur d'Etudes

    Ces données sont collectées par Enov afin de traiter vos demandes d’information et de vous faire parvenir des informations sur les offres et services d’Enov. En appuyant sur envoyer, vous consentez au traitement de vos données pour ces finalités. Ce traitement repose sur votre consentement, que vous pouvez retirer à tout moment en vous adressant au DPO à l’adresse protection@enov.fr. Les données marquées d’un * sont obligatoires pour répondre à cette finalité. Elles peuvent être communiquées à nos experts. Conformément à la législation, vous disposez de droits dont vous pouvez prendre connaissance dans notre Politique de Confidentialité

    Nos références

    Nos références logo Transdev
    Logo Groupe BPCE
    Logo CNP Assurances
    Logo Leroy Merlin
    Nos références logo Sephora
    Logo Orange
    Nos références logo Fnac Darty
    Logo L'Oréal Paris
    Logo PSA Groupe
    Logo Engie
    Logo Carrefour
    Logo SNCF